Le Centre Bamamu capacite une vingtaine de femmes aux techniques de fabrication de pains à Kananga

Partager

Suite à la crise de la pandémie due à la Covid19, le chômage frappe toutes les couches sociales du pays et dans le monde entier. Au Kasaï Central, le Centre Bamamu Tabulukayi a décidé de capaciter les femmes et filles de Kananga pour faire face à la pauvreté et permettre ainsi l’autonomisation de la femme, en organisant des activités de formations pratiques sur la pâtisserie.

Le Centre Bamamu Tabulukayi a organisé un atelier de formation pratique sur les techniques fabrication de pain du 09 au 16 septembre dans la province du Kasaï central, formation à laquelle plus d’une vingtaine de femmes et filles de Kananga ont participé. Cette formation avait pour objectif de renforcer les capacités des femmes et filles sur les connaissances pratiques en pâtisserie afin de  lutter contre le chômage et permettre l’autonomisation de la femme et de la fille.

En effet, cette formation s’est tenue dans le cadre de la mise en œuvre des activités du projet Voix et leadership des femmes au Kasaï Central. Un projet exécuté par le Centre Carter et financé par les Affaires Mondiales du Canada pour une durée de cinq ans en République démocratique du Congo. Rappelons que le lancement officiel des activités du projet VLF dans la province du Kasai Central a été effectué en début du mois de septembre 2020.

Le programme Voix et leadership des femmes au Kasaï Central

Le programme Voix et leadership des femmes vise à accroître la jouissance des droits fondamentaux des femmes et des filles et à faire progresser l’égalité entre les sexes en RDC. Il renforce les organisations locales de défense des droits des femmes et leur fournit un financement direct pour des initiatives visant à promouvoir les droits des femmes en RDC. Il est mis en œuvre dans six provinces en République Démocratique du Congo : Équateur, Kasaï Central, Kinshasa, Tanganyika, Tshopo et Sud-Kivu. 12 OSC partenaires dont 22 organisations locales ont été choisie et pour sa mise en œuvre dans ces provinces.

« Si on veut sauver les familles vulnérables, on doit leur apprendre des métiers… »

 » Le Centre Bamamu Tabulukayi (CBMT) lutte pour le rétablissement des droits et l’autonomisation de la femme. Pour y arriver, le Centre travaille pour le renforcement des capacités économiques des femmes, pour qu’elles aient des moyens qui pourront les aider à défendre leurs droits et réaliser ce qu’elles ont comme responsabilités dans la société. »

Madame Espérance SONGHA, secrétaire exécutive du Centre Bamamu Tabulukayi

Pour CBMT, ces formations entrent dans le cadre d’activités de réinsertion sociale de femmes en situation difficile organisées par le Centre depuis plusieurs années, et comme leçon apprise « Si on veut sauver les familles vulnérables, on doit leur apprendre des métiers au lieu de se limiter sur la distribution des cash. » Parmi ces formations, le CBMT encadre les femmes et les filles dans les disciplines telles que coupe et couture, pâtisserie, savonnerie et également en art culinaire. Ces activités équipent ces femmes et ces filles et leur permettent de disposer des micro-entreprises pour la prise en charge de leurs foyers. Le Centre Bamamu œuvre pour la l’éducation de la femme et de la jeune fille au Kasaï Central.

Lire également : Lancement des activités VLF au Kasaï Central

Photo de famille d’un groupe de femmes et filles encadrées au Centre Bamamu Tabulukayi lors de la formation – 16 septembre 2020

1 réflexion au sujet de « Le Centre Bamamu capacite une vingtaine de femmes aux techniques de fabrication de pains à Kananga »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soyez les bienvenus. Laissez-nous un commentaire ou suggestion

X